extrait_quartier_lointain_film

J'aime beaucoup Taniguchi et tout particulièrement Quartier lointain.
Il y a chez cet auteur un côté magique et séduisant, que je retrouve dans l'univers de Miyazaki, associé pour moi à la culture japonaise (là je parle du versant "poétique" tellement attirant de la culture nippone, mais il y a aussi l'autre versant, où l'homme n'est rien au cœur de toute cette technologie innovante...)
Et bien contre toute attente, l'adaptation cinématographique de Quartier lointain, retranscrite en France, à Nantua, n'a rien perdu de cette magie !
Il y a ce lieu magnifique, la montagne, le lac...
Les personnages, tous très juste.
Le scénario très fidèle à cette BD exceptionnelle.

Clin d'œil final, façon Hitchcock, pour parfaire cette belle et respectueuse adaptation.

Et puis, une nouvelle fois, il y a cette plongée quelques dizaines d'années en arrière ; cette fois-ci années soixante : le prof qui allume sa cigarette en cours, les jolies tenues des demoiselles, les couvre-lits, les gros bols de chez nos grand-mères, jusqu'aux boites de Régilait et Banania...

Bref il y a tellement de raisons d'aimer ce film. Vous en lirez aussi ici ou !

extrait_quartier_lointain_film2